Fatigue

La Fatigue fonctionne sur un principe similaire à celui des blessures.
Chaque tranche de X points de Fatigue encaissés (X étant le bonus d’Endurance du personnage) inflige un malus de -10 à tous les tests.
Un personnage ne peut encaisser plus de 4 fois son bonus d’Endurance en points de Fatigue. Si le seuil de Fatigue total est atteint, le personnage a atteint les limites de résistance de son corps et peut à peine encore se déplacer. Toute action physique ou mentale importante devient impossible, ou provoque une perte de conscience.
Les éléments suivants peuvent infliger des points de Fatigue :

Faim
Le manque d’alimentation peut, lentement mais sûrement, dégrader l’état de santé de n’importe qui. En partant du principe qu’une alimentation normale comprend au moins deux repas par jour, un personnage subit 1 point de fatigue par demi-journée (et 1 de plus par nuit) passée sans manger.
Prendre un repas stoppe l’accumulation de Fatigue pour la demi-journée suivante. Un deuxième repas dans la même journée élimine la moitié des points de Fatigue subis à cause de la faim. Un troisième élimine l’autre moitié.

Le même système est valable pour le manque d’eau. Les points de Fatigue pour la faim et la soif sont subis et éliminés de manière indépendante.

Sommeil
Le manque de sommeil prolongé inflige des points de fatigue comme suit : Pour une nuit entière passée sans sommeil comptez 3 point de fatigue, et ajoutez en 1 toutes les deux heures suivantes tant que le personnage ne se repose pas. Si la nuit du personnage est incomplète ou agitée, il subit les 3 premiers points de fatigue mais pas les suivants.
Une nuit de repos complète (environ 8h) élimine la moitié des points de Fatigue accumulés de cette manière. Une deuxième nuit de repos consécutive en élimine l’autre.

Épuisement
L’épuisement vient suite à une activité physique ou mentale prolongée, ou encore juste après un effort ponctuel très intense. On peut prendre comme base 1 point de Fatigue subi par heure d’activité ininterrompue. Néanmoins, comme les situations peuvent être très variées, la Fatigue ainsi accumulée est laissée à l’entière appréciation du Maître du Jeu. Si cette option lui convient, il peut également accorder la réussite d’un test raté de peu (sans degré d’échec) si le personnage subit des points de Fatigue en contrepartie.

Environnement
Le climat, et les conditions environnementales particulières peuvent également infliger des points de Fatigue . Ceci inclut les températures extrêmes, mais aussi les vents violents, la pollution, les atmosphères difficilement respirables, les zones à forte gravité, ou encore certains types de radiations. Là encore, la quantité de Fatigue accumulée est à l’appréciation du Maître du Jeu, mais on peut prendre comme base 1 point par heure d’exposition.

Blessures
Outre le danger qu’elles représentent par elles-même, les blessures ont souvent une répercussion sur les capacités physiques de la victime, ne serait-ce qu’à cause de la douleur. Les blessures graves infligent 1d5 points de Fatigue, et les blessures mortelles 1d10. Notez le chiffre obtenu entre parenthèses à côté de la blessure quand vous les comptabilisez. Chaque fois que vous soignez un point de Blessure, retirez également un des points de Fatigue associés. C’est la seule manière de perdre ces points de Fatigue.

Attaques spéciales
Certaines armes, capacités spéciales ou pouvoirs psychique infligent des dommages sous forme de de fatigue. Si une attaque de ce genre inflige en une seule fois autant de points de fatigue que le bonus d’Endurance de la cible, celle-ci est assommée pour les 1d10-BE rounds suivants, +1 par point de fatigue supplémentaire infligé.

Fatigue

Par le fer et le feu ! Korael